Posts tagged Opportunité
Tout est possible

Vous vous demandez s’il est possible de faire des études postsecondaires en Abitibi-Ouest? Eh bien oui! L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) est tellement bien ancrée sur ses territoires d’attache qu’elle possède de nombreux centres, campus et points de service, dont un en Abitibi-Ouest, à La Sarre. 

Pour l’équipe du centre de l’UQAT en Abitibi-Ouest, notre fierté est d’accompagner nos étudiants tout au long de leur parcours universitaire. Plusieurs options sont possibles, que ce soit des programmes ou des cours sur place ou à distance ou encore des activités de formation continue selon le calendrier établi ou sur mesure. D’ailleurs, pour les activités de la formation continue, saviez-vous que tous les diplômés de l’UQAT peuvent bénéficier de 20 % de rabais sur la première formation et de 10 % de rabais sur les formations suivantes? Nous profitons également d’une salle de vidéoconférence à la fine pointe de la technologie directement sur place, ce qui est grandement utile!

N’hésitez pas à venir nous rencontrer. Ce sera un plaisir de discuter des possibilités qui s’offrent à vous! D’ici là, consultez la page web du centre pour en savoir plus. 

Bienvenue chez vous,!

Isabelle Métivier,
Directrice du centre de l’Abitibi-Ouest 

Je suis bien.

Quand j'étais jeune, j'ai toujours été dans des apparts de 3 1/2 à 5 1/2 avec mon frère et mes parents. J'habitais à Noranda directement à côté de la mine facque tsee...

Après mes études, ma blonde et moi, on s'est trouvé un beau 3 1/2 sur la 3e rue Est à la Sarre. J'allais travailler au club de l'amitié à 2 minutes à pieds et je voyais des lièvres traverser la rue presqu'à chaque jour. 

Sans faire de mauvaises comparaisons, y avait déjà une méchante différence que dans ma ville natale: air pure, pas de bruits de chars jours et nuits, des animaux qui s'approchent comme dans l'histoire de blanche neige... ou presque.

Et comme dans un bon vieux couple, on a voulu des enfants donc on a regardé pour une maison. En même temps que nous des amis se cherchaient, dans d'autres ville, une maison , 250 000-300 000$. Sérieusement, je pensais jamais m'acheter une maison et je l'aurais certainement jamais fait à ce prix là . Mais là, on en avait trouvé une pas pire ; très grande , 9 pièces, 2 salle de bain, un bar et une sacrée grande cour avec ce que j'appelle maintenant et affectueusement ma petite grange. Y avait pas mal de réno, mais ma blonde et moi, on est du monde de projet et ça nous faisait pas peur! Pis pour 140 000$, ça faisait encore moins peur...

Ça fait plus de 5 ans que nous sommes installés ici! Nos deux enfants courent en arrière, se balancent dans leurs modules de jeux, font du vélo dans une rue sans circulation. Et en plus, on a de bons voisins. Tsé le cliché d'aller chercher de la farine chez le voisin  quand on n'en a plus à la moitié d'une recette. Ou d'arriver à la maison brûlé de sa journée et de s'apercevoir que sa cour a été grattée par un autre des voisins. Ça aide à être heureux pareil! 

Bon ben bye! On s'en va porter des galettes à notre voisin qui a encore gentiment gratté notre cour.

 

Mathieu Poirier
La Sarre, février 2018

PS: J'habite la Sarre et j'aime l'Abitibi-Ouest parce que tout est simple. Je suis reconnaissant de l'aspect communauté car tout le monde s'entraide. Je suis bien! Ça sens bon! Tout est beau! C'est calme sauf quand on décide le contraire entre amis ou en famille. Y a pas de mots! Viens voir!