La recette de la transformation du bois

Vous êtes-vous déjà demandé comment l’arbre se transformait en matériaux prêt à utiliser? En effet, on en voit partout : Pour l’aménagement intérieur, la décoration, les planchers, les toitures, les poutres d’ingénieries et plus encore. Nous nous sommes penché sur la question et avons eu la chance d’aller visiter la plus grande usine de panneaux à lamelles orientées en Amérique du Nord : Norbord inc La Sarre division panneaux OSB.

Située en plein cœur de la ville de La Sarre, l’usine de bois emploie au-delà de 150 travailleurs divisés en plusieurs équipes de jour et de nuit. Mis à part son équipe dynamique qui nous a accueilli et ses équipements impressionnants et à la fine pointe de la technologie, c’est surtout la superficie des installations qui nous a impressionnée. C’est fou de voir l’ampleur de production dans un milieu comme le nôtre !

 Allons donc voir les processus de transformation du bois de plus près, qui, pour nous, ressemble étrangement à l’exécution d’une recette.

L’arrivée des billots de bois alias le choix des meilleurs ingrédients !

Ce ne sont pas tous les arbres qui ont le profil pour devenir un panneau de qualité. En effet, Norbord utilise seulement des voyages de trembles, liard et de bouleaux. C’est en moyenne 35 à 40 camions par 24h que les billots de bois sont transformés à l’usine.

Crédit Photo : Norbord

Crédit Photo : Norbord

Le trempage des billots alias le nettoyage des aliments

Une fois rendue à l’usine, les billots sont séparés par essence avant d’être plongé dans les bassins d’immersion pour être nettoyé et pour s’assurer que les résidus de poussière, par exemple, en seront retirés. L’eau des bassins est chauffé afin d’assurer un dégel efficace du bois en hiver et pour rendre le billot plus malléable et adapté à la transformation.

Les arbres peuvent y tremper pendant plusieurs semaines avant d’arriver à la prochaine étape.

Crédit Photo : Norbord

Crédit Photo : Norbord

L’écorçage et le découpage alias râper les aliments

À leur sortie des bassins, les billots de bois sont acheminés via un système de convoyeur jusqu’aux écorceurs, qui, comme leurs noms l’indique, retire l’écorce des troncs. L’écorce est par la suite utilisée comme carburant afin de produire de la chaleur et de l’énergie dans l’usine.

En sortant de l’écorceur, le billot est dirigé vers un détecteur de métaux afin de s’assurer qu’aucun résidu de machine ou autre ne soit incrusté à l’intérieur de ceux-ci pendant le ramassage en forêt (une minime parcelle de métal pourrait engendrer des bris phénoménaux!). C’est donc à ce moment que les billots sont tranchés en fines lamelles de dimension désirés!

Le séchage alias éponger le surplus d’eau avant la cuisson

En attendant de passer par le séchoir, les lamelles de bois sont conservées dans des réserves humides avant d’être séché jusqu’à la température désirée. Du même coup, la poussière sera soulevée et les particules fines qui en seront retirées grâce au tamisage seront aussi utilisées comme source d’énergie renouvelable. Une fois bien sèches, direction le mélangeur!

Les mélangeurs alias mettre tous les ingrédients dans le même récipient

Le bois n’est pas le seul ingrédient dans la fabrication de panneaux! Cire et colle sont également de la partie. Et comme il existe plusieurs produits finis tout dépendant de l’utilisation qui en sera faite, il est important de savoir que chaque recette est différente au niveau des sortes et des quantités.

Lorsque les lamelles sont déposées dans les mélangeurs, on y ajoute les quantités de cire et de colle désirées selon la recette du panneau. Ces ajouts permettent une meilleure résistance à l’eau et à l’humidité et offrent ainsi des produits différents et de qualités.

Crédit Photo : Norbord

Crédit Photo : Norbord

La presse alias enfourner le tout

En sortant des mélangeurs, les lamelles sont distribuées stratégiquement par des orienteurs afin de former un énorme matelas de 4 couches. Ce matelas, aussi appelé gâteau, sera par la suite pressé sous haute intensité et haute température pour faire agir au maximum la cire et la colle. Ce gâteau deviendra un panneau solide et dense!

La finition alias découper en portions égales et mettre dans des petits plats

Selon la commande du client, l’équipe en place coupera les panneaux dans les dimensions désirées.  Ils seront également identifiés, sablés, scellés et cartonnés! Et avant d’être expédiés par camion ou par train, les panneaux toujours chauds devront rester dans l’entrepôt pour un minimum de temps afin d’éviter qu’ils ne produisent des incendies.

Crédit Photo : Norbord

Crédit Photo : Norbord

Pour conclure cette visite virtuelle, nous aimerions dire que Norbord n’est pas seulement qu’un ‘’Ricardo des panneaux’’, c’est une entreprise qui se distingue incroyablement dans notre milieu et nous sommes fiers de les compter parmi nos Employeurs de Choix !

Elisabeth Tardif