LJL MÉCANIQUE ÉLECTRIQUE, UNE ENTREPRISE QUI VOIT LOIN !
56171708_2016286651816162_1463892169222782976_n.jpg

D’un petit garage de deux personnes situé à Authier à un grand atelier en pleine croissance à Sainte-Germaine Boulé, LJL Mécanique Électrique fait accroître sa notoriété dans les mondes minier et forestier de l’Abitibi-Témiscamingue, mais également dans le nord du Québec et du Canada.

Créée en 1993, l’entreprise a débuté en offrant des services de reconditionnement d’équipements miniers. Maintenant à sa 26e année sur le marché, son offre de services s’est diversifiée.

D’une grande diversité

Comme le nom de l’entreprise le suggère, la mécanique y est très importante, mais il n’y a pas que cela. LJL Mécanique Électrique a plus de 160 employés à son actif et l’entreprise offre une grande variété d’emplois : mécaniciens d’engins de chantier et minier, mécaniciens de véhicules lourds routiers, mécaniciens d’équipements fixes, soudeurs-monteurs, électromécaniciens, journaliers, électriciens, planificateurs ainsi que bien d’autres.

Avec ce grand nombre d’employés à ses côtés, l’entreprise a su se rendre indispensable pour ses clients en tant qu’employeur de probation.  Elle offre de la main-d'œuvre aux entreprises avec qui elle fait affaires. Elle a su instaurer un lien de confiance avec ses partenaires et l’entreprise a bâti sa réputation ainsi que son renom bien connu dans l’industrie. LJL Mécanique Électrique offre une belle porte d’entrée pour ceux et celles qui souhaitent obtenir un emploi dans les secteurs minier ou forestier.

Faites partie de l’équipe

Vous pourrez trouver au sein de l’entreprise de nombreux bénéfices intéressants ainsi qu’une équipe intègre et passionnée. En plus de bénéficier de différentes formations et d’avantages sociaux alléchants, vous pourrez choisir entre de multiples horaires de travail.

Rejoignez-la !

Faites partie d’une équipe attachante et professionnelle. Goûtez à la chaleur typique de l’Abitibi-Ouest. Les réalisations de l’entreprise et leurs offres d’emploi sont accessibles en visitant leur page Facebook et leur site internet.

 

Une entreprise comme celle-là, on est fier de la compter parmi nos Employeurs de Choix.

 

 

Mélissa Gauthier
Détermination, entrepreneuriat, volonté.. Quand vouloir c’est pouvoir !
_Attrape la petite étincelle, celle qui va te donner la volonté de te lancer._.png

Il aura parcouru les quatre coins de la planète afin de participer à huit différentes courses. Tout récemment revenu de la Finlande, j’ai eu la chance de recevoir Ludovic Bruneau en entrevue. Ce fier papa de deux enfants, mais également cette personne qualifiée de très polyvalent …

______________________________________________________________________________________

 Cette semaine, il atteindra ses huit ans de carrière comme ambulancier. Comme il a toujours été un grand entrepreneur dans l’âme, il est, depuis un peu plus d’un an, copropriétaire de la Brasserie «La Brute du Coin». Il possède également un certain éventail d’appartements dans l’immobilier, dans le secteur d’Abitibi-Ouest.

Monsieur Bruneau participe mais il est aussi l’un des organisateurs du Ice Challenge de La Sarre depuis trois ans déjà. D’ailleurs, son enthousiasme face à ce sport provient d’une rencontre avec Monsieur André Dion, lors de la première édition du Ice Challenge qui a eu lieu en 2016, à Ville-Marie. C’est grâce à leur volonté et à leur engouement que monsieur Bruneau, monsieur Yannick Provencher et monsieur Alain Major, ont décidé de porter le flambeau de cet évènement et d’y assurer un succès incroyable comme nous avons pu le remarqué lors des éditions précédentes.

«Évidemment, rien de tout ça ne pourrait être possible sans le support incontestable de nos femmes et nos familles. L’énergie et le temps investit dans tout ça, malgré la fatigue, mais de pouvoir savourer la réussite au bout du compte, c’est indescriptible.»

______________________________________________________________________

Quand je lui ai demandé de me parler du jeune qu’il avait été, de l’adolescent qu’il était, Ludovic n’a pas hésité à me répondre qu’il était d’abord reconnu pour sa facilité à tomber dans la lune. Au secondaire, il était un jeune homme très dynamique, sportif et qui comme mentionné précédemment, a toujours aimé bouger. Il n’était pas cet étudiant avec le plus d’aptitudes. C’est aussi pour cette raison qu’en franchissant les couloirs du cégep pour finalement se rendre à l’Université, que Monsieur Bruneau se définissait comme quelqu’un de versatile.

«C’est à 21 ans, que j’ai choisi le métier d’ambulancier. J’ai toujours eu en moi, ce grand besoin d’engagement. Je savais que ce ne serait pas toujours évident, mais je savais que grâce à cela, j’obtiendrai un grand élan de maturité.»

Comme son cheminement le démontre, il n’y a rien d’acquis dans la vie. Il l’a d’ailleurs très bien expliqué lors de notre entrevue : Si tu veux obtenir quelque chose dans la vie, tu dois travailler pour. Tu ne commenceras jamais en haut de l’échelle. Que ce soit au niveau sportif, professionnel ou personnel, tout part de la volonté mais également du travail que tu effectueras pour te rendre où tu le désires. La vie est une suite d’essaies et d’erreurs. Trouve ta motivation et le chemin se tracera par lui-même.

_______________________________________________________________________________

 

C’est en débutant comme joueur de hockey que Ludovic s’est découvert une passion pour la glace. Il aura eu l’opportunité de participer à des camps-écoles pour les Foreurs. Il a également joué pour le Midget AA. Il ne se définissait pas comme un professionnel mais il voyait plutôt cela comme des occasions de développer de nouvelles habiletés, pour s’améliorer et ça lui aura également permis de s’ouvrir socialement.

Lorsqu’il a découvert le patinage de descente extrême, Ludovic voyait le prolongement de ce qu’il avait expérimenté plus tôt dans sa vie. C’était une façon de plus pour se dépenser. Ce sport lui permet de voyager un peu partout au travers le monde, de découvrir de nouvelles cultures et surtout ça lui permet de se ressourcer et de se motiver.

Monsieur Bruneau a dû apprendre à travailler énormément sur lui-même. Comme participant, il aura eu à faire face à divers échecs, à des blessures, à de longues heures d’attentes entre les descentes et aussi aux désagréments que les transports peuvent procurer. Comme tout sport, ça demande beaucoup d’énergie, tant physiquement que mentalement. Néanmoins, chaque nouvelle course vient avec ses conditions, avec ses propres installations et avec ses propres «Challenges» et c’est ce qui rend chacune d’elle, autant uniques.

« C’est incroyable de voir à quel point ce milieu sportif se tient. Il y a un esprit rassembleur et entrepreneurial entre les participants. C’est motivant ! »

______________________________________________________________________________________________

Ludovic Bruneau est originaire de l’Abitibi-Ouest. Comme plusieurs personnes, il aurait pu décider de quitter la région pour les études, le travail ou tout simplement pour les grands centres. Par contre, pour lui, le confort ressenti ici, l’accessibilité aux activités familiales et la proximité du plein air sont de grands atouts pour notre belle région. L’investissement et l’entregent des citoyens et citoyennes est et demeurera sans doute, l’une de nos plus belles fiertés.

« J’ai toujours adoré m’impliquer au sein de ma communauté. C’est important pour moi de faire ressortir ce qui a de plus beaux socialement parlant et d’ainsi promouvoir les activités que l’on retrouve en Abitibi-Ouest. J’aime quand ça bouge ! »

 _____________________________________________________________________________________________

C’est cette fin de semaine qu’aura lieu la finale du Ice Challenge pour l’année 2019. Des participants d’un peu partout au travers le monde s’y retrouveront afin de vibrer les foules.

Il est d’ailleurs encore temps, si vous êtes intéressé, de vous présenter comme bénévole.

Le 28 février ainsi que les 1er et 2 mars, au Club de Golf Beattie, de La Sarre ; C’est un rendez-vous à ne pas manquer.

Par Roxanne Lessard

Conseillère en communication CJEAO

audreymaude chasse
Tout est possible

Vous vous demandez s’il est possible de faire des études postsecondaires en Abitibi-Ouest? Eh bien oui! L’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) est tellement bien ancrée sur ses territoires d’attache qu’elle possède de nombreux centres, campus et points de service, dont un en Abitibi-Ouest, à La Sarre. 

Pour l’équipe du centre de l’UQAT en Abitibi-Ouest, notre fierté est d’accompagner nos étudiants tout au long de leur parcours universitaire. Plusieurs options sont possibles, que ce soit des programmes ou des cours sur place ou à distance ou encore des activités de formation continue selon le calendrier établi ou sur mesure. D’ailleurs, pour les activités de la formation continue, saviez-vous que tous les diplômés de l’UQAT peuvent bénéficier de 20 % de rabais sur la première formation et de 10 % de rabais sur les formations suivantes? Nous profitons également d’une salle de vidéoconférence à la fine pointe de la technologie directement sur place, ce qui est grandement utile!

N’hésitez pas à venir nous rencontrer. Ce sera un plaisir de discuter des possibilités qui s’offrent à vous! D’ici là, consultez la page web du centre pour en savoir plus. 

Bienvenue chez vous,!

Isabelle Métivier,
Directrice du centre de l’Abitibi-Ouest 

Des plans d'eau pour tous les goûts

Envie de pagayer, de naviguer, de taquiner le poisson ou de tout simplement vous détendre dans un décor enchanteur sans avoir à parcourir de nombreux kilomètres? Eh bien, les lacs et les rivières de l’Abitibi-Ouest sauront vous charmer à coup sûr!

Que ce soit le majestueux lac Abitibi, l’attrayant lac Duparquet, la sinueuse rivière Turgeon ou tout autre plan d’eau, il y a en pour tous les goûts. Au gré des vagues, vous y rencontrerez sûrement des amateurs de plein air chaleureux et sympathiques qui se feront un plaisir de partager leurs coups de cœur avec vous.

Vous pensez vous ennuyer lors des longs mois de l’hiver abitibien? Détrompez-vous! La pêche blanche, la raquette, le ski, la motoneige ainsi que le snowkite… toutes ces activités pratiquées sur les cours d’eau environnants sauront vous plaire.

Venez le constater par vous-même et vous comprendrez qu’il est impossible de résister au bonheur que l’on ressent sur les magnifiques plans d’eau de l’Abitibi-Ouest. Nul doute que vous ne voudrez plus quitter notre petit coin de paradis!

 

kayaking-1149886_1920.jpg
audreymaude chasseespace
Des heures de bien-être

Assit sur le bout du cap de roche,les pieds pendant dans le vide, je profite enfin du moment. Je sent le vent me fouetter le visage, je vois l'immensité de la vie devant moi, je goûte à la liberté, j'écoute le silence de la nature. Je me retrouve avec moi-même, je suis capable enfin de me démêler la tête un instant, de m'apaiser le cœur un moment. 

Revenir en Abitibi-Ouest m'a ramené près de la nature, m'a ramené au calme. Même si j'habite la ville, ça me prend que quelques minutes et je suis déjà dans la nature. Je prends un rang de terre, je prends un sentier de motoneige, je prends le large d'une rivière, je prends le bord du lac, peu importe, je me retrouve toujours en tête-à-tête avec la forêt, les champs, les cours d'eau.

Ici, la ville partage son espace avec la campagne, avec l'essence naturel, avec la grande tranquillité. Ici, il n'y a pas de building pour détruire nos espaces verts à tout moment, il n'y a pas de grandes cheminées d'usines pour polluer sans cesse nos forêts, nos sentiers, nos ruisseaux. La plupart de nos endroits naturels, ne serait ce qu'un petit sentier, sont entretenus, sont fait pour être profitables pour tous, peu importe l'âge,

Ici, il y a la nature près, il y a le calme, il y a l'air pur, il y a des heures de bien-être.

Ici, c'est mon Abitibi-Ouest!

Noémie Richer
La Sarre, Mars 2018

audreymaude chasseespace
Une galerie d'art en pleine nature

À toi qui crois que ma région, notre région de l'Abitibi-Ouest n'est qu'un simple lieu géographique tout près du majestueux lac Abitbi.

Détrompes-toi ! 

Cette parcelle de terre a une belle histoire à te raconter. Elle est une terre d'accueil depuis des milliers d'années. Elle a été façonné par les algonquins afin de permettre la survie de l'humain.

Vois-tu à quel point notre terre a à t'offrir?

Les lacs ont permis de nourrir des milliers de personnes;
La forêt a abrité des milliers de familles;
La végétation a guéri des milliers d'homme blessés et malades:
Et ... j'en passe!

Aujourd'hui, dans notre monde moderne, le rôle de la nature a aussi évolué. 

La nature a désormais comme fonction d'agrémenter ta vie, d'embellir tes journées par le bonheur de vivre le moment présent.

Vois-tu à quel point notre terre a à t'offrir? 

Nos lacs et rivières te berceront avec de splendides ballades au couché de soleil et ce, sans avoir besoin de faire des kilomètres afin de vivre cette expérience. Plusieurs rivières t'amèneront vers l'admirable lac Abitibi. Que tu aimes la pêche ou les ballades en bateau, canot, kayak, en Abitibi-Ouest, tu es pratiquement toujours à 15 minutes d'un plan d'eau!

Nos routes de campagnes te permettront de constater à quel point nos agriculteurs travaillent fort pour nourrir la population. Ils sont des artistes à leur façon en peignant, au gré des saisons, des champs diverses que tu peux contempler. 

L'Abitibi-Ouest, c'est une galerie d'art en pleine nature et ce, sans frais! 

Que tu franchisses les différents tableaux en vélo ou en auto, tu en auras pour ton argent.

La forêt regorge de trésors. En Abitibi-Ouest, comme nous sommes des gens généreux, nous sommes fiers de faire profiter de la beauté de nos grands espaces. Chaque secteur a développé un sentier pour faire profiter de l'immensité de ses sites enchanteurs. Que tu franchisses des sentiers par la marche, la raquette, le ski de fond, le vélo, la motoneige, les véhicules tout terrain, une fois de plus, tu en auras pour ton argent. La forêt t'ouvre son cœur qui vibre au rythme des saisons toutes aussi belles les unes que les autres. 

Notre paradis d'Abitibi-Ouest nous éblouit par la beauté des décors;
Encense des parfums que nous offre la nature selon le rythme des saisons;
Souffle de douces brises du nord sur nos joues ;
Joue des mélodies d'oiseaux qui se produisent en symphonie;
Offre de savoureux petits fruits à rendre fous les grands chefs.
Vivre en Abitibi-Ouest c'est découvrir le bonheur à l'état pur en se centrer sur ce qui est essentiel. 

En fait, si le petit prince avait vécu en Abitibi-Ouest, il aurait dit que l'essentiel est aussi visible pour les yeux !

Chantal Vallières
Fièrement ouest-abitibienne de souche, de cœur et de vie!

Mon pays, mon Abitibi !

En musique de fond, pendant que je vous écris, Michel Rivard chante Shefferville (Le dernier train). C’est beau….et triste à la fois ! Ben non, Shefferville c’est pas en Abitibi… Mais quand on y pense, y’a des similitudes.  Moi, je veux pas partir et pourquoi je resterais ici? Là on est en hiver, pis ici l’hiver…c’est l’hiver! Il fait froid … pis chaque fois que je prends la route, j’ai des km et des km à faire. 

Je demeure dans un petit village au Nord de mon Abitibi natale. Ma blonde travaille à 30 km au sud, pis moi, 90 km au nord! Chaque matin, pour le travail, on doit partir 20 minutes plus tôt, elle pour aller au bureau et moi pour rejoindre l’autobus qui m’apportera pour les 60 derniers km isolés! 

Ha! J’y ai pensé, déménager vers un grand centre pour avoir tout à porté de la main! Serais-je gagnant à déménager à quelques pas d’un emploi où je dois calculer mon temps en fonction du traffic ou de la journée? Hum… Et puis, j’aime la chasse, j’aime la pêche… mon lac et la nature! Tout ça est à la sortie de mon petit village! Tu veux travailler, par ici, y’a plus d’emplois disponibles que de travailleurs en recherche d’une job. 

Mais mon thermomètre me dit toujours qu’il fait froid en bâtard dehors!!! Je sors pelleter ma cour et je vois mon voisin arriver pour me donner un coup de main! Soudainement, je sens la chaleur…. Une chaleur humaine qu’on ne retrouve nulle part ailleurs! En me rendant au travail, j’ai fait une crevaison ce soir là!  C’est pas une mais 3 voitures qui se sont arrêtés pour me donner un coup de main! 

Pourquoi vivre en Abitibi?  Parce que j’y ai passé ma jeunesse… À apprendre les bois, à la chasse, à la pêche…à boire avec les gars. Parce que quand j’ai besoin, je n’ai pas à demander, les regards ne se retournent pas pour m’éviter. La main se tend et vient à moi!  Non, le sud de l’Abitibi c’est pas la Jamaïque, mais cette chaleur est unique au monde!  Mes enfants ne verront jamais leur père pleurer sur la table de la cuisine parce que que le dernier train ne partira jamais d’ici!  L’Abitibi, c’est icitte que j'suis né, c'est là que j'vais mourir… Et oui… Avec une caisse de douze, une aurore boréale…et la femme de ma vie couchés sous les étoiles!

Luc Moisan
Normétal, Février 2018

 

Vivre en Abitibi-Ouest c'est...

Une population accueillante… TRÈS accueillante! Et là, je vous parle en toute connaissance de cause.  N’étant pas une fille de la place, je peux confirmer que les gens de l’Abitibi-Ouest sont accueillants et chaleureux. Il y a maintenant 10 ans que j’habite ici et je suis fière de me dire Ouest-Abitibienne!!!  À mon arrivée dans le secteur, j’étais loin de me douter que j’y ferais ma vie.  Je venais pour le travail mais en me disant que si je trouvais mieux comme emploi ailleurs, je partirais… C’est là que je me suis fait prendre à mon propre jeu!  Après quelques années, j’ai effectivement déniché un nouvel emploi qui me convenait davantage MAIS ici, à La Sarre, qui est maintenant devenu ma ville, mon lieu d’appartenance!  Ici, j’ai fait de belles rencontres, tissé des liens, développé de belles amitiés et j’y ai même trouvé l’amour et fondé ma famille! 

Depuis mon arrivée ici, la vie a placé plusieurs personnes sur mon chemin.  Celles-ci ont été ou sont un collègue de travail, une amie, mon amoureux mais aussi la dame qui travaille à l’épicerie, le vendeur pour ma voiture, mon médecin, la fille qui me fait mon excellent café le matin, le monsieur de l’aréna, mon entraîneur au gym, les parents que je croise à l’école de mon fils ou lors d’un match de hockey… et j’en passe!  Ce sont toutes ces personnes qui m’ont permis, par leur accueil sympathique, de me sentir chez-moi dès mes premiers mois en terre Ouest-Abitibienne.  Ici, les gens sont souriants, serviables et hyper attachants.  Il y a toujours quelqu’un prêt à vous aider en cas de besoin!  Les gens d’ici s’intéressent aux nouveaux arrivants et veulent apprendre à les connaître tout en respectant leur vie personnelle. 

Nous ici, on a notre Abitibi-Ouest tatoué sur le cœur!!!  Vous n’êtes pas encore convaincu que de vous établir dans le coin est la bonne décision à prendre?!?  Je vous mets au défi de venir faire un petit séjour chez-nous et je vous garantie que vous ne voudrez plus repartir ;)

  • J’aime l’Abitibi-Ouest parce que…
  • C’est si beau!
  • Je m’y sens bien et en sécurité
  • Je suis une fille qui adore les différentes activités de plein air
  • J’aime être entouré de lacs et de forêts
  • Il y a toutes les commodités et les services de la ville mais en ayant aussi accès à la campagne en moins de 15 minutes
  • La population est accueillante ;)

Marie-Pier Pothier
La Sarre, Février 2018

DSC_0154.jpg
4 choses à voir en Abitibi-Ouest

L’Abitibi-Ouest, si ça peut t’aider, ça englobe La Sarre (Prononcée «La Sarre» par ses habitants et «La Sââârre» par ceux qui proviennent des autres villes de la région) et les petits villages aux alentours. Tout ça bin au nord du reste de la région. J’ai toujours trouvé qu’on sous-estimait l’Abitibi-Témiscamingue au travers de tout le Québec, et pourtant vous savez tous comme moi comment c’est un coin de rêve. Eh bien, j’ai toujours eu l’impression que La Sarre était la ville sous-estimée de la région. Ça parce qu’on est encore plus loin, qu’on a moins d’habitant, pis surtout parce qu’on n’a pas de Wal-Mart, de A&W ou d’Ardène (By the way, notre A&W s’en vient gang).

J’ai donc rassemblé 4 choses que tu devrais absolument venir voir en Abitibi-Ouest.

LA VACHE À MAILLOTE
Bin oui, tsé le bon fromage qui fait squitch-squitch dans ta poutine? Bin c’est chez nous! C’est à l’entrée de la ville, alors tu devrais commencer ton séjour en y faisant un arrêt. Ils ont pleins de fromages et de produits régionaux que tu peux acheter en boutique, c’est telllllllemennnnt bon.

LE ROUGE CAFÉ
Tant qu’à parler de bonne bouffe, tu peux pas venir à La Sarre sans venir visiter notre chère Sophie au Rouge Café. Elle fait les meilleurs cafés en ville. Elle offre aussi des repas chaleureux que tu peux accompagner d’une bonne bière régionale! L’affaire c’est que c’est tellement beau et réconfortant comme endroit que tu voudras plus en sortir…

LA TROUPE À CŒUR OUVERT
Après ton repas au Rouge, je te conseille vivement d’aller voir une des œuvres de la Troupe à Cœur ouvert. Si tu es familier avec le Paradis du Nord, tu connais certainement la Troupe et la qualité de leurs productions. Si non, c’est vraiment le temps que tu viennes à «La Sââârre» pour découvrir ça. En décembre dernier, la Troupe nous a offert une nouveauté hivernale qui a eu un très grand succès : Festivitas. Quels sont leurs prochains projets ? Je te suggère de rester à l’affût sur leur page facebook pour ne rien manquer !

DEUX EN DESSOUS
Si tu es plus du type plein-air, tu peux aller visiter Pierre Germain et ses quelques 30 chiens qui vont se faire un plaisir de te tirer sur un traineau toi et tes amis. C’est avec ton propre attelage que tu pourras parcourir des paysages magnifiques dans les sous-bois et que tu pourras ensuite rentrer te réchauffer dans le camp. Ça en vaut tellement la peine!

Bref, tu devrais vraiment venir visiter La Sarre et ses chaleureux habitants pour voir tout ce qu’on a chez nous. Pis en plus, j’ai même pas eu l’espace pour tout écrire. Si tu veux en savoir plus, viens faire ton tour!

Abellia-Rose Audet
Étudiante à Sherbrooke, février 2018

PS: Abellia-Rose est aussi blogueuse sur Fillesdunord.ca. Allez lire ça ! 

 

Je suis bien.

Quand j'étais jeune, j'ai toujours été dans des apparts de 3 1/2 à 5 1/2 avec mon frère et mes parents. J'habitais à Noranda directement à côté de la mine facque tsee...

Après mes études, ma blonde et moi, on s'est trouvé un beau 3 1/2 sur la 3e rue Est à la Sarre. J'allais travailler au club de l'amitié à 2 minutes à pieds et je voyais des lièvres traverser la rue presqu'à chaque jour. 

Sans faire de mauvaises comparaisons, y avait déjà une méchante différence que dans ma ville natale: air pure, pas de bruits de chars jours et nuits, des animaux qui s'approchent comme dans l'histoire de blanche neige... ou presque.

Et comme dans un bon vieux couple, on a voulu des enfants donc on a regardé pour une maison. En même temps que nous des amis se cherchaient, dans d'autres ville, une maison , 250 000-300 000$. Sérieusement, je pensais jamais m'acheter une maison et je l'aurais certainement jamais fait à ce prix là . Mais là, on en avait trouvé une pas pire ; très grande , 9 pièces, 2 salle de bain, un bar et une sacrée grande cour avec ce que j'appelle maintenant et affectueusement ma petite grange. Y avait pas mal de réno, mais ma blonde et moi, on est du monde de projet et ça nous faisait pas peur! Pis pour 140 000$, ça faisait encore moins peur...

Ça fait plus de 5 ans que nous sommes installés ici! Nos deux enfants courent en arrière, se balancent dans leurs modules de jeux, font du vélo dans une rue sans circulation. Et en plus, on a de bons voisins. Tsé le cliché d'aller chercher de la farine chez le voisin  quand on n'en a plus à la moitié d'une recette. Ou d'arriver à la maison brûlé de sa journée et de s'apercevoir que sa cour a été grattée par un autre des voisins. Ça aide à être heureux pareil! 

Bon ben bye! On s'en va porter des galettes à notre voisin qui a encore gentiment gratté notre cour.

 

Mathieu Poirier
La Sarre, février 2018

PS: J'habite la Sarre et j'aime l'Abitibi-Ouest parce que tout est simple. Je suis reconnaissant de l'aspect communauté car tout le monde s'entraide. Je suis bien! Ça sens bon! Tout est beau! C'est calme sauf quand on décide le contraire entre amis ou en famille. Y a pas de mots! Viens voir!

Mon Abitibi-Ouest

L’Abitibi-Ouest c’est de l’espace, de l’air pur, de vastes forêts, les marais à Antoine et de magnifiques lacs pour y patiner, pêcher ou pour s’y prélasser.

En Abitibi-Ouest il y a de tout. Il y a des mots, de la musique, de la couleur et des gens qui aiment te recevoir. Il y a du fromage, d’immenses jardins, le pain à Monsieur Lacroix, les chocolats à Isabelle, les délicieuses confitures de Pierre, de Jean et de Jacques, l’Île de plus d’une pomme et j’en passe et j’y repasse.

Il y a des sentiers de motoneige et de tout-terrain à perte de vue, des pistes de ski de fond, de raquettes et de bicyclettes éparpillées un peu partout et il y a les Langues Sales qui descendent la côte abrupte du Ice Challenge avant de se ramasser le derrière par terre au plus gros des Rodéos ou à cheval sur un bœuf à l’un des festivals les plus courus à l’ouest de l’Abitibi.

L’Abitibi-Ouest est remplie de petites créatures plus attachantes les unes des autres. Ici ça sourit, ça rit et ça se joue la comédie! Ça s’étire, ça court, ça danse aussi. Ça chante sous les étoiles et en groupe avec une troupe au cœur ouvert.

C’est facile l’Abitibi-Ouest. Les gens y sont accueillants, engagés généreux et prévenants. En Abitibi-Ouest la bière est bonne, bon on n’en fait pas « encore », mais on en boit … avec toi !

 

Sylvie Lafleur
La Sarre, février 2018

 
sweden-123784_1920.jpg